Section 18ème arrondissement Chapelle Goutte d'Or

Section du parti-socialiste de Paris

Michel

Par • 30 jan, 2013 • Catégorie: Portraits
Michel
- A quel âge remonte ta 1ere « envie politique » ?
Ma réponse sera banale mais depuis le plus jeune âge car, je suis issu d’une famille très politisée.

- ton premier engagement militant ?
Concrètement, au lycée lors de l’élection 2002 pour mon premier vote avant la défaite de M Jospin. Notamment pendant les manifestations contre l’accession du F.N au second tour.

- et au PS depuis quand?
Depuis 2005 avec une coupure entre 2007 et 2011 car je n’avais pas accepté le comportement du parti vis a vis de la candidate de l’époque. Les torts était certainement partagés mais le résultat à posteriori nous a laissés pantois (enfin je pense) car il en a résulté 5 ans de Sarkozisme. Par ailleurs, cette péripétie nous a fait prendre conscience que quelque soit le candidat choisi nous devons nous ranger derrière lui. Ceci étant dit j’avais la même peur concernant cette élection (2012) mais les primaires sont passées par là et puis le parti semble avoir retenu la leçon des élections précédentes en se rangeant derrière le candidat désigné.

- 1 femme ou un homme qui a compté pour toi (en bien ou en mal) dans ton choix de militer
Toutes celles et tous ceux qui ont fait l’histoire du parti mais, plus personnellement ma famille et surtout ma grand-mère.

- être socialiste aujourd’hui pour toi, c’est quoi?
C’est agir pour l’intérêt général et « non au détriment de » surtout dans cette société qui tous les jours est de plus en plus individualiste. J ‘ajouterai qu’être de gauche comme le disait Deleuze c’est « d’abord penser le monde, puis son pays, puis ses proches, puis soi ; être de droite c’est l’inverse. »

- 1 mot sur CGO, nos quartiers.
Rétrospectivement, au début j’avais beaucoup d’appréhension car nous connaissons la difficulté du P.S à intégrer ses militants surtout s’ils ne sont pas du sérail mais je vous rassure à C.G.O vous êtes très vite intégrés et très vite mis à contribution. C.G.O est à l’image du quartier ; cosmopolite, conviviale, volontaire, différent …. Et surtout le plus important en ce qui me concerne c’est que C.G.O m’a fait découvrir et aimer mon quartier (et ce n’était pas gagné). J’ajouterai pour finir que C.G.O jouit d’une grande qualité au niveau de son mode de fonctionnement qui est basé sur la méthode participative et ça c’est un plus surtout dans des grandes sections.

- si il y avait 1 seule mesure à faire ça serait laquelle?
La grande reforme fiscale afin de rassurer les électeurs qui ont voté pour le changement. Cette mesure serait un vrai marqueur de gauche et donnerait une visibilité aux Français. Mais, pour cela il faudrait je pense que l’ont arrête de se référer « aux cabinets d’experts » Gide-Loyette-Nouel pour ne citer qu’eux et faire confiance à notre fonction publique, nos élus, nos économistes (M. Piketty entre autre….etc), nos chercheurs…. Et puis profitons de notre pouvoir « hégémonique » ( l’Assemblée nationale, le Sénat, l’Elysée, une majorité de grandes villes, de régions et de départements). Il faut prendre conscience que cette situation est inédite dans l’histoire récente de la France donc, reformons dans le bon sens avant qu’un éventuel processus d’alternance ne se mette en marche.

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire