Section 18ème arrondissement Chapelle Goutte d'Or

Section du parti-socialiste de Paris

Le Conseil de Paris de mai 2011

Par • 26 mai, 2011 • Catégorie: L'actu des élu(e)s

L’innovation était à l’honneur au Conseil de Paris de mai 2011. En y consacrant un débat, le Maire a souhaité mettre l’accent sur la nécessité d’une approche globale pour renforcer l’attractivité de la capitale, au sein de la métropole. Dans cette perspective, la politique suivie s’attache à articuler les actions en faveur de l’innovation, de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’enjeu est d’importance, il engage en effet le présent et l’avenir de Paris.
Second débat organisé au Conseil a concerné la situation des familles monoparentales qui, dans un contexte de crise, constitue un public particulièrement fragile. Suivant les recommandations de la Mission d’Information et d’Evaluation sur le sujet, le Conseil de Paris a décidé de renforcer les actions déjà mises en œuvre en faveur de cette catégorie de Parisiens.

Investir dans l’innovation

Dans un monde en pleine évolution, seul l’investissement dans la recherche, l’enseignement supérieur et l’innovation peut permettre d’assurer une croissance économique durable. En mai 2008, le Maire annonçait un investissement d’un milliard d’euros, sur la durée de la seconde mandature, pour soutenir la recherche et l’innovation. Trois ans après, 522 millions ont d’ores et déjà été affectés et 478 millions sont engagés sur des projets clairement définis. S’inscrivant dans le cadre d’une politique globale, les investissements portent en particulier sur la création d’incubateurs adossés à des universités et de pépinières soutenant de jeunes entreprises innovantes, le soutien à de nouveaux programmes de recherche ouverts à des chercheurs étrangers, le lancement d’appels à projets comme celui sur le mobilier urbain intelligent, etc. Première ville universitaire d’Europe, Paris se doit d’améliorer les conditions de vie des étudiants, notamment en renforçant l’offre de logements qui leur est dédiée. Mais Paris entend également donner l’exemple en développant ses services grâce à l’innovation, ce qui est déjà le cas avec le plan de développement de la fibre optique et le déploiement de Facil’Famille et, le sera très prochainement, avec Autolib’. C’est à cette fin, que la Ville est à l’initiative, avec l’appui de la Région, de la création du laboratoire Paris Région Innovation, qui contribue à faire de Paris un territoire d’expérimentation.

Aider les familles monoparentales

Plus de 27 % des familles parisiennes sont des foyers monoparentaux, et parmi eux 85 % sont constitués de mères avec leurs enfants. De manière générale, les familles monoparentales sont plus exposées aux risques de précarité. Si depuis 2001, Paris conduit une politique ambitieuse en leur faveur, le Conseil de Paris a souhaité, sur la base des recommandations de la mission d’information et d’évaluation (MIE), accroître son aide aux familles monoparentales, en répondant mieux à leurs besoins en matière de garde d’enfants (priorité accordée dans l’obtention d’une place en établissement petite enfance ou meilleure prise en compte des horaires décalés des parents), en facilitant le départ en vacances des enfants et de leur famille, en renforçant l’effort en faveur de l’insertion professionnelle des femmes, en développant les solidarités de voisinage et en étudiant un renforcement de l’aide au logement dont bénéficient déjà 8 800 familles monoparentales à Paris.

Soutenir le service public de gestion des déchets

Suite au rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) sur la gestion des déchets ménagers et assimilés à Paris, le Conseil a souhaité rappeler les principales réponses faites aux observations de la CRC. Les 6 800 agents de la DPE qui participent à l’activité de collecte et de nettoiement interviennent sur un territoire de plus de 105 Km², 7 jours sur 7 et ce sur une plage horaire de 19 heures par jour. Une comparaison entre un agent du service public parisien et un agent du secteur privé ne s’avère pas pertinente dès lors que leur domaine d’intervention n’est pas le même. En effet, les agents publics assurent également la collecte des objets encombrants, qui ont représenté en 2010 près d’un million de points de dépôts, ainsi qu’un travail de collecte sur les marchés alimentaires. S’agissant de l’absentéisme, qui touche nécessairement les métiers où la pénibilité est la plus forte, la Ville est engagée dans une démarche de réduction des absences dites compressible en s’attachant, dans le respect du dialogue social, à améliorer la sécurité et les conditions de travail des agents.

Poursuivre la rénovation urbaine de Paris

Le Conseil de Paris a décidé d’engager l’aménagement du secteur Paul Bourget – Porte d’Italie. Situé à la limite de la Commune du Kremlin Bicêtre, le secteur Paul Bourget occupe environ 4 ha. Le quartier est enclavé au sud et à l’ouest par le boulevard périphérique et le parc Kellermann. Les réflexions conduites depuis 2009 ont permis de définir les grands principes d’aménagement du secteur, en particulier de restructurer la Cité Paul Bourget, de désenclaver l’îlot et renforcer la continuité urbaine au-delà du périphérique, de requalifier l’avenue de la Porte d’Italie, d’aménager un jardin public, de relier les espaces verts entre eux et d’aménager les espaces publics en faveur des circulations douces. Ayant approuvé les objectifs de la restructuration du secteur Paul Bourget ainsi que les objectifs des travaux d’investissements routiers afférents, le Conseil de Paris a autorisé le Maire à engager la phase de consultation.

Venir en aide aux Tunisiens

Afin de faire face à l’arrivée des ressortissants tunisiens, suite aux événements intervenus dans leur pays, le Conseil de Paris a souhaité exprimer sa solidarité en renforçant le dispositif d’aide d’urgence de la Ville. Cette décision se traduit par une mise à disposition de 300 places d’hébergement d’urgence, la distribution, avec le soutien d’associations caritatives, de repas et de kits d’hygiène ainsi que par une prise en charge médicale, en cas de nécessité.

Le Conseil de Paris a aussi décidé

• – de lancer la construction du nouveau conservatoire du 17ème arrondissement qui s’accompagnera d’une démarche environnementale visant la certification Haute Qualité Environnementale (HQE) du bâtiment ;
• – de poursuivre l’engagement des autorisations d’urbanisme nécessaires au projet de réhabilitation de l’îlot de la Samaritaine ;
• – d’approuver le programme 2011 d’aménagements cyclables donnant lieu à la création, d’une part, de deux nouveaux itinéraires (boulevard Diderot et rue de Lourmel) et, d’autre part, de 10 nouvelles liaisons inter-quartiers ;
• – de renouveler le soutien de la Ville aux 37 salles de cinémas d’art et d’essai en y consacrant une enveloppe de 960 000 euros.

Marqué comme: ,

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire