Section 18ème arrondissement Chapelle Goutte d'Or

Section du parti-socialiste de Paris

La Sardine du Cannibale, lecture d’Eric Lejoindre

Par • 22 fév, 2011 • Catégorie: Coup de coeur / coup de gueule des militants

C’est l’histoire d’un homme. D’un homme qui quitte son pays, pour tenter sa chance en Europe, continent d’espoir et de prospérité, dit-on. C’est l’histoire d’un homme qui découvre que, malgré cette richesse, on peut y vivre dans la misère, le dénuement, on peut y perdre jusqu’à son nom. On peut y disparaitre dans l’anonymat de ceux qui n’ont pas d’existence institutionnelle, qui n’ont pas ces papiers sans lesquels on n’existe pas. Et quoi de plus facile que d’exploiter ceux qui, n’existant pas, ne peuvent pas se défendre ?
C’est l’histoire d’un homme qui découvre que l’administration qui protège ceux qui n’ont rien, les services sociaux qui secourent ceux qui en ont besoin, peuvent aussi casser. Qui découvre que l’ont peut être broyé par une administration qui perd son humanité dans l’application de directives absconses. Une administration composée d’hommes et de femmes qui se réfugient sous un déluge de papier et de règlements pour ne pas avoir à faire face à l’humanité de ceux qui leur font face.

Mais c’est aussi l’histoire d’un homme qui découvre un pays qui accueille, qui entoure, qui respecte, qui aime. Un pays qui lui a fait une place, sa place dans l’engagement citoyen et politique, dans l’amour d’une femme, dans l’amitié d’un groupe, dans le regard de collègues.

C’est l’histoire d’un homme qui raconte son histoire. Celle de Majid, celle de Magic, celle de Rahim. Et celle de tant d’autres : de ces profiteurs immoraux de la détresse d’hommes à qui tout est impossible, notamment de se défendre ; de ceux aussi qui ont tendu la main et ouvert la porte.
Il y a tout cela dans la Sardine du Cannibale, ouvrage de Majid Bâ, hier sans papier plongé dans la débrouille, la misère, longtemps la faim, aujourd’hui citoyen respecté de ceux avec qui il travaille, dans ses multiples engagements professionnels, militants, citoyens, politiques, amicaux. Entre le Magic d’hier et le Majid d’aujourd’hui, il y a les rencontres qui sauvent. Il y a surtout la force de celui qui doit survivre, et qui veut vivre.

C’est tout cela cette histoire de sardine et de cannibale. Un récit toujours lucide, jamais amer. Un livre qui raconte l’histoire d’un homme qui ne prétend pas être celle de tous les autres, mais qui parle à tous.

Eric Lejoindre

http://www.lasardineducannibale.fr

La Sardine du Cannibale, éditions Arcane 17
Numéro ISBN : 978-2-918721-10-9
Format : 135 x 210, broché, 176 pages.
Prix : 15 €

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Laisser un Commentaire